Featured Video Play Icon

Quand le programmatique frappe à la porte de la télévision

Alors que l’Internet vit désormais au rythme du programmatique, la télévision semble prête à succomber à son tour aux sirènes de ce nouveau mode de transaction publicitaire.  Quels sont les freins, le programmatique y connaitra-t-il le même succès ?  C’était deux questions du dernier workshop de Netineo qui vient de se tenir chez Canal +. 

Passant en mode automatique la  planification, les achats et les ventes d’espaces media, le programmatique arrive à la télévision. Il représente déjà 1% du marché aux Etats-Unis soit 700 M$ ! Il pourrait atteindre les 20% du marché publicitaire télé en 2018 selon certains analystes. Selon une étude publiée fin 2015 par StickyADS.tv, en terme de taux de complétion, c’est à dire de nombre de vidéos publicitaires visionnées intégralement, ce sont les messages diffusés sur l’IPTV qui recueillent les meilleurs scores avec 96%. Des performance supérieures à celles des ordinateurs et du mobile.

A l’heure ou la pression publicitaire sur les téléspectateurs a atteint des niveaux dangereux et à la lumière du refus massif qui se caractérise sur le web par l’adoption en masse des ad-blockers, les régies des grandes chaînes tentent de s’organiser pour faire bouger la loi et proposer du ciblage, comportemental notamment, sur les programmes de flux. Cette pratique leur est aujourd’hui interdite.

programmatique-illustration

Le premier workshop de Netineo sur le sujet avait réuni 150 professionnels en octobre chez TF1. Le 26 janvier chez Canal +, toujours en partenariat avec DBN, c’est près du double de participants qui a assisté aux présentations et tables rondes, preuve que le thème passionne. Un second rendez-vous qui portait sur « les impacts pour l’écosystème (TV, régies, agences, annonceurs, producteurs contenus Pub et éditoriaux, les technos), la répartition de la valeur, la transformation des métiers et des organisations ».

Reportage avec les témoignages de Francine Mayer, Présidente de Canal+ Régie, Emmanuel Crego, Business Director France AOL Platforms et Stéphane Gotajner, consultant, coorganisateur de l’événement.

Laisser un commentaire