StartUp for kids, quand des enfants rencontrent 30 startups
18 novembre 2015
iAdvize, le spécialiste de l’engagement, engage à tour de bras
16 novembre 2015

Espionnage des smartphones : les Français ont d’abord peur de leurs parents !

News

Le spécialiste de l’antivirus Avast publie une étude réalisée auprès de 25000 personnes  dans 11 pays sur les données personnelles qu’elles ont le plus peur de voir fuiter de leurs mobiles. 

Les plus inquiets qu’on puisse accéder à leurs informations sont les brésiliens à plus de 90%, juste devant les Français (85.9%), assez loin devant les américains, allemands ou tchèques qui sont aux alentours de 69%. Dans ces derniers pays, ce sont en premier lieu les intrusions de gouvernements ou de pirates qui sont craintes loin devant celles de l’entourage. En France se sont très clairement d’abord les parents et les grands parents qui sont en tête des dangers redoutés d’espionnage. Les mères arrivent même très nettement en tête. Ceci expliquant surement cela, les Français sont derrière les espagnols ceux qui verrouillent le plus leurs smartphones (79.6%) alors qu’ils ne sont que 46.2% aux Etats-Unis et 27.1% en Argentine.

sources

Si l’on entre dans le détail des données que nous craingnons le plus de voir sortir de nos mobiles, les données bancaires arrivent en tête pour près d’un tiers des sondés devant les mots de passe (25.7%). Les sms et les infomations personnelles (adresse, date de naissance…) sont en dessous des 10%. Dans cette répartition, les Français ne se démarquent pas vraiment des autres pays même si nous donnons 10 fois moins d’importance à notre n° de Sécurité Sociale que les Américains par exemple.

détails

Dans l’ensemble des 11 pays étudiés, lorsqu’on demande quel type de donnée est la plus sensible, les sms arrivent toujours très largement en tête devant les infomations bancaires ou les photos privées. En France, nous sommes 30% à craindre le vol de nos photos. Nous sommes parmi les plus sensibles sur le sujet comme sur celui des emails.

Screen1

Enfin, Avast a posé la question à 1 million d’euros : préféreriez-vous qu’on accède à vos données bancaires ou à des photos nues de vous ? Partout, la réponse est très surprenante puisque dans l’intégralité des 11 pays, il serait moins grave de voir s’envoler des photos intimes. De 76.73% aux Etats-Unis à 67% en France et 51.28% en Argentine. Les pays d’Amérique du Sud sont les plus équilibrés sur cette question.

Screen2