90% des publicités lancées sur tablettes sont visionnées
26 juin 2015
[Immobilier] Le spécialiste des visites en 3D Habiteo lève 3 M€
24 juin 2015

New York, première bénéficiaire du label « French Tech » à l’international

News

La French Tech s’étend hors de l’Hexagone. La secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire annonce que New York est la première ville hors de France à recevoir le label «French Tech». Huit nouvelles agglomérations ou régions françaises viennent également d’obtenir ce label. Elles vont gagner en visiblité et pourront demander des financements à Bpifrance.

« Il y a une nouvelle plateforme French Tech à l’étranger, c’est New York », a annoncé Axelle Lemaire hier soir, au lancement de la deuxième édition de la French Touch Conference, la manifestation destinée à marier startup françaises et investisseurs à l’étranger.

New York est donc la première ville hors de France à recevoir le label « French Tech », dans le cadre de la deuxième vague de cette appellation. Portés par une communauté d’entrepreneurs et d’investisseurs, leur but sera d’aider à faire rayonner le message hors de France et de fédérer les acteurs présents sur place. Mais ils auront aussi pour rôle de faciliter l’expansion à l’international et de trouver des investisseurs étrangers pour les sociétés françaises, afin d’accompagner leur croissance en complément de ce que peut proposer BPI France.

Axelle Lemaire a également listé huit agglomérations ou régions françaises se voyant décerner ce label. Les quatre premières, des métropoles, ont été sélectionnées pour leur dynamique entrepreneuriale « particulièrement mature ». Il sagit de Brest Tech +, qui inclut également Morlaix, Quimper et Lannion; Normandy French Tech avec Rouen, Caen, Le Havre; LornTech avec Metz, Nancy, Thionville, Epinal; Enfin French Tech Côte d’Azur, avec Nice, Grasse, Cannes et Sophia-Antipolis.

Les quatre autres sont des territoires où a été identifiée «une thématique d’excellence autour de laquelle se construit l’écosystème d’innovation», comme l’Alsace et sa Medtech, Avignon et la Culture Tech, Saint Etienne et la Design Tech, et Angers, pour la Tech des objets connectés.

medium-154893

Elles rejoignent ainsi neuf métropoles, en plus de Paris, qui avaient déjà été distinguées en novembre dernier, et pourront désormais profiter de financements de la banque publique d’investissement Bpifrance, des invitations sur des salons internationaux, et une certaine visibilité.

Axelle Lemaire a précisé que d’autres candidats pouvaient encore défendre leur dossier, une autre liste devant être annoncée à l’automne.